Création de sites Web

Créer un site Web : 10 étapes pour réussir son projet

A force d’être spammé de toutes parts sur les réseaux sociaux et sur mes boîtes email professionnelles (ou non d’ailleurs) pour la « création de site gratuit », ou la création d’un site par des professionnels qui n’ont toujours pas compris que cela fait partie de mon métier, et après avoir répondu à de nombreuses personnes sur la grande question des types de sites web du genre « C’est quoi un site vitrine ? », « Ah bon y’a plusieurs types de sites internet ? »… J’ai finalement décidé d’écrire un petit article sur les offres de création de site gratuit et les offres professionnelles de création de site Web. Un autre article connexe traitera des différents types de sites Internet que l’on peut rencontrer en essayant d’être assez exhaustif d’un point de vue vocabulaire.

Créer un site Web est une belle aventure qui n’est plus réservée qu’aux informaticiens. Mais attention toutefois aux offres alléchantes du gratuit qui se révèlent finalement pas si gratuites que cela, ou bien loin d’un rendu acceptable si on souhaite un site optimisé, administrable, avec la possibilité de le référencer (grosso-modo le faire connaître des moteurs et du grand public), et le faire évoluer.

Comparaison rapide « Gratuit » vs « Professionnels »

Les offres gratuites… bien trop souvent plus un concept commercial qu’une véritable offre de service. La plupart du temps tout commence par se créer un compte et se laisser guider en choisissant un modèle prédéfini de site. Ce modèle de base plus ou moins évolué suivant l’enseigne qui le propose, manque d’originalité tant il est utilisé et dérivé par un grand nombre d’utilisateurs et de sites. Les outils proposés permettent pour un grand nombre d’offres de personnaliser le modèle, mais les outils sont plutôt limités ou peu ergonomiques et obtenir un résultat satisfaisant n’est pas toujours à la portée de tout un chacun ! De trop nombreuses offres gratuites de création de site Web reposent encore sur des publicités intempestives où les éditeurs ne manques pas d’idées pour les placer : une barre en haut ou bas du site, un encart (pop-up) qui apparaît à l’arrivée sur le site, une fenêtre qui s’ouvre à côté du site (pop-under) ou bien même des encarts dans le site lui-même…

Toujours dans les offres gratuites de conception de site Internet, ou très low-cost, on retrouve la grande tendance actuelle au DIY (Do It Yourself), ou en français, fais le toi-même. Ces solutions, basées en général sur un logiciel de type CMS (content Management System, ou Gestionnaire de contenu) nécessitent en théorie pas de connaissances techniques particulières, à condition de se documenter et se familiariser avec les notions de nom de domaine, hébergement web, … et de se baser encore et toujours sur des modèles de design (Template, Modèle, Thème, … peu importe la sémantique utilisée) qu’il conviendra de personnaliser pour se démarquer. Mais ici encore, le manque de connaissances et de pratique conduira à des soucis en termes de sécurité du site (accès aux données, protection des données utilisateurs, lutte contre le piratage, …) et de législation : tout le monde ne sait pas quelles sont les mentions obligatoires pour le site Web personnel d’un jeune étudiant qui entretien un blog sur son chat. Vous devez sûrement penser : « Ah bon il y a des mentions légales dans ce cas ? » Vous voyez, tout n’est pas si simple en la matière !

En tant que professionnel ayant testé pas mal d’offres gratuites et de conceptions basées sur des logiciels CMS, je n’ai pas vraiment trouvé un seul concept méritant de retenir mon attention. De mon point de vue, les offres de type « gratuit » devraient se limiter à des petits sites faits rapidement pour uniquement assurer une présence en attendant mieux.

Du côté des offres de création de site Internet professionnelles, il y a également beaucoup de choses à dire, du bon et du moins bon.

Tout d’abord, en creusant un petit peu on remarque de beaucoup s’improvisent concepteurs de sites Web, Webmasters, ou autres terminologies, sans connaître véritablement le métier. Ce phénomène est de mon point de vue lié au côté attractif qu’on put avoir les grandes « Success Story » de la toile et au statut d’autoentrepreneur permettant de se lancer sans gros efforts et sans forcément maîtriser le métier. En général on reconnaît ce type d’offres :

  • par le discours orienté vers le tout payant : J’ai quand même rencontré une personne qui demandait 250 euros pour une fiche sur Google Maps, petite entreprise de l’agglomération dijonnaise dont je ne mentionnerai pas le nom. Ce genre de prestation est ridicule puisque l’utilisation minimale des outils Google permet cela sans forcément intervenir.
  • par des offres très vagues ou au contraire trop précises pour un site Internet : parler d’un nombre de pages pour un certain prix exister en dehors d’offres spécifiques (Landing page, simple présence, CV, …). Le concept du site à la page est un concept de plus d’une décennie en arrière.
  • par des offres onéreuses qui finalement se soldent par l’utilisation d’un CMS, de quelques modules complémentaires gratuits et d’un modèle de site qu’ils n’ont même pas retravaillé. Des offres sérieuses existent toutefois basées sur des CMS, mais avec de la personnalisation, la configuration complète du système et souvent couplée avec hébergement et nom de domaine, ou d’autres services. Un CMS pourquoi pas, mais pas au prix du sur-mesure.

Il va sans dire qu’il faut éviter au maximum ce genre de structure qui au mieux réalisera un site non adapté aux technologies et concepts actuels et au pire se soldera par un gaspillage financier.

Mais heureusement des entreprises sérieuses existent, même s’il faut chercher un peu parfois.

Comment obtenir un site Internet correct ?

Comme on a pu le voir ci-dessus, de nombreuses offres existent avec de nombreux pièges. La solution ? Etudier son besoin et suivre un plan d’action pour sélectionner le bon partenaire, le plus adapté à votre projet de création de site web.

Les quelques règles ou conseils suivant peuvent vous aider.

1. Recenser ses besoins et ses objectifs

Il faut se poser un certain nombre de questions pour réaliser un projet web cohérent et viable :

  • Quel est le but de mon site Internet ?
  • Quelles personnes je souhaite « toucher » avec mon site Internet ? Quel est mon public principal, secondaire, … ?
  • Qu’est-ce-que je veux pouvoir faire en tant que responsable de mon site Web ?
  • Qu’est-ce que je veux proposer à mes visiteurs comme fonctionnalités ?
  • Est-ce que j’ai des compétences dans le domaine de la création de site ?

L’objectif de cette première étape est de bien définir votre projet avant de vous lancer dans la recherche d’un professionnel ou d’une offre plus ou moins gratuite.

A partir de ces informations vous pourrez déterminer à quel grand type de site web appartient votre projet, ou si c’est un projet plus complexe donc sur mesure. Quelques exemples de types de sites : un CV, la boutique, la vitrine pour faire uniquement de la présentation, le blog pour un fil d’actualités et articles, les forums pour un jeu de sujets avec commentaires / questions / réponses, un portfolio pour présenter des réalisations ou projets, …

2. Rechercher des professionnels, ou des offres gratuites

Si vous ne connaissez pas déjà un professionnel de l’informatique digne de confiance, ou recommandé par une connaissance, effectuez des recherches sur Internet. En général un professionnel sérieux disposera lui-même d’un site Internet de sa conception qui vous donnera un premier aperçu de ce qu’il propose et de son savoir-faire. Très souvent les tarifs ne sont pas indiqués, sauf pour de rares exceptions comme 1 Solution et ses offres de conception de sites Internet. Recherchez pour les prestataires qui vous tentent quelques références sur Internet, des avis d’autres clients, un portfolio … Vous pouvez également les interroger sur leurs références en leur indiquant que vous recherchez un prestataire en création de site internet sérieux. Méfiez-vous des références indiquées par le biais de logos présents sur le site Internet du prestataire, essayez de savoir ce que le prestataire a fait pour la référence qui vous intéresse. Mettre en avant un logo d’une grande entreprise parce qu’on leur a vendu une cartouche d’encre est souvent utilisé commercialement, mais avouons-le pas très représentatif du travail du prestataire en matière de réalisation de site Web !

3. Demander plusieurs devis, comparer tarifs, contenu et prestations complémentaires ou options

C’est une des étapes majeures de votre projet ! Même si vous envisagez des offres gratuites, prenez le temps de comparer avec des offres de professionnels. Vous serez parfois très agréablement surpris par les tarifs réels et sérieux. Bien sûr un prix très bas pour une prestation qui semble conséquente doit être un facteur d’alerte pour vous.

Je considère par expérience qu’il faut obtenir au moins 3 offres issues d’entité différentes avant de comparer et éventuellement choisir son prestataire. Cette étape est facultative si vous connaissez vraiment bien un prestataire et que vous lui faite entièrement confiance, mais cela ne court pas les rues. Faites la même demande chez les divers prestataires et attendez leurs retours. Faites adapter les devis pour qu’ils aient une forme similaires et soient comparables.

Attention toutefois, un projet de conception de site Internet ne comporte pas obligatoirement tout pour que le site soit fonctionnel et en ligne ! Interrogez bien les prestataires en demandant si tout est bien inclus pour que le site soit pleinement accessible et en ligne, et le coût ou surcoût des options éventuelles. Ayez à l’esprit qu’une partie est récurrente : la « location » du nom de domaine, l’hébergement de votre site Internet, … Pour qu’un projet de site Web soit réellement complet il faut : un nom de domaine (le nom de votre site, généralement en renouvellement annuel), au moins une adresse Email pour votre site (au nom du site, facultatif mais cela fait plus sérieux), un hébergement du site (souvent payable par mois ou par an), la conception du site, son référencement et éventuellement le webmastering (entretien, suivi, remplissage, …) du site. Vous n’êtes pas obligé de prendre toutes les étapes chez le même prestataire, mais chacun doit savoir vous conseiller.

“Tout professionnel à un devoir de conseil auprès de ses clients.„

Ces éléments composant votre projet peuvent être plus ou moins facultatifs, mais un bon site requiert toutes les étapes, à l’exception du webmastering qui si l’interface d’administration (ou backoffice) est bien conçu et ergonomique, peut être réalisé par soi-même. Ne négligez pas également le délai de livraison du projet, et la possibilité de voir l’avancement, demander des modifications en cours de projet. Demandez également qui est propriétaire du site, du domaine, de l’accès à l’hébergement, … et ce qui se passerait si le prestataire devait arrêter son activité. Un autre point important est de tester la capacité du partenaire à répondre à des questions de conseils sur votre activité en ligne (législations, droits, rédaction, …). Le devoir de conseil lié à la profession existe et doit être respecté. Votre interlocuteur peut éventuellement vous répondre de manière différée pour lui-même prendre source auprès de conseils adéquats, mais les réponses doivent exister dans le cadre du projet bien entendu.

Du côté design, look de votre site Internet, il doit être responsive, c’est-à-dire s’adapter parfaitement et automatiquement aux mobiles, smartphones et tablettes. Ce point est capital pour un bon site.

4. Choisir un bon prestataire en conception de site internet

Le meilleur prestataire possible est celui qui satisfait au mieux à l’étape précédente avec le meilleur prix, mais également avec des critères plus personnels comme l’engagement visible du prestataire dans votre projet, sa capacité et sa volonté à comprendre votre métier ou votre projet. Une agence Web (Web Agency) sérieuse s’intéressera à votre projet, votre métier, vos produits, … à travers des questions et des propositions d’idées, … Usez et mettez en avant la zone géographique de prédilection du prestataire, le nombre de concurrent locaux, … pour qu’il réponde au mieux à vos exigences. Gardez à l’esprit que votre site Web vous représentera, ou représentera votre projet, pas uniquement le travail du prestataire.

5. Prendre un rendez-vous de définition du projet

Il est important, avant de signer un contrat vous engageant, de vous assurer que le prestataire est d’une part qualifié pour réaliser votre projet et d’autre part qu’il a bien compris votre projet et vos attentes. C’est ici l’occasion d’échanger un maximum sur le projet, sa forme souhaitée, les évolutions possibles à plus ou moins court terme, les contenus, les fonctionnalités prévues ou à prévoir, … Un partenaire sérieux et durable sera ravi de partager avec vous et vous proposer la solution de création de site internet la plus proche de vos attentes, ou des solutions qui peuvent évoluer avec vos besoins, …

6. Signer le contrat

Même si ces formalités administratives sont parfois longues et répétitives, on ne répétera jamais assez qu’il est impératif de signer un contrat de prestations afin de se protéger contre tout problème sur le projet de création de site internet et ses à-côtés. Sans contrat le lien commercial n’existe pas forcément. Un contrat de création de site internet est donc primordial, conjointement avec des contrats d’hébergement, réservation de domaine et autres prestations. Quelques points sont également très importants à vérifier dans les contrats :

  • la propriété intellectuelle : qui est propriétaire des contenus, du code source, du design, …
  • les mises à jour, la maintenance, les sauvegardes : qu’est-il prévu pour les besoins de mise à jour ? Quelles sauvegardes sont effectuées, à quelle fréquence ? Qui a accès aux données ? A vous de juger ce que vous souhaitez, mais l’aborder permet d’avoir le sujet à l’esprit
  • la description la plus exhaustive possible de ce que le prestataire doit effectuer, pour éviter tout litige ultérieur sur les contenus, fonctionnalités, … Ce point peut très bien se trouver dans une annexe de type « Cahier des charges »
  • des tarifs clairs et sans imprécisions
  • déroulement prévu, jalons et délais de la conception
  • la garantie bugs et vices cachés

7. Suivre votre projet pendant sa réalisation

Il est important de bien suivre le projet et se rendre suffisamment disponible pour répondre au prestataire ou l’aiguiller dans des choix concernant le projet. Vous êtes le propriétaire du projet et vous avez le pouvoir décisionnel. Vous avez également le devoir de mettre tout en œuvre pour aider le prestataire à réussir sa prestation (réponses rapides et précises, fourniture des éléments nécessaires (coordonnées, textes, images, … selon ce qui est au contrat).

Demandez à avoir accès de temps en temps à une version test du projet ou des captures d’écran, … de façon à vérifier l’avancement du projet et son adéquation avec votre demande. Rien de plus pénible que de devoir faire refaire toute une partie de son site une fois le tout livré à cause d’une incompréhension du prestataire.

Valider la présence des éléments obligatoires légaux : mentions légales, acquisition des droits sur les éléments issus de tiers (images, photos, extraits de textes, …), déclarations éventuelles auprès de la CNIL, respect de la LCEN (Loi pour la Confiance en l’Economie Numérique), respect de la loi informatique et libertés, réglementation sur les cookies, sur les contenus de sites Web, … Votre prestataire est à votre disposition pour vous conseiller dans la limite de ses connaissances.

8. Bien valider la livraison du projet

Chaque étape doit être minutieusement vérifiée et validée pour vous garantir la meilleure des expériences et éviter les litiges ultérieurs avec le prestataire ou pire encore de devoir faire appel à une autre prestataire ou le même pour effectuer des corrections, finalisations ou développements additionnels.

Une petite entreprise informatique, spécialisée en création de sites Internet

Cette entreprise locale de création de site internet à Genlis, 1 Solution propose une demande de devis complète, avec un chargé d’affaire qui vous répond rapidement et suit réellement votre projet.

La création de site Internet à un budget. A titre indicatif pour des sites sans fonctions trop avancées ou spécifiques, il faut compter pour la partie conception :

  • moins de 500 euros pour la création de site internet basé sur un CMS avec template personnalisée mais « standard », et moins de 1000 euros si vous optez pour des modules d’e-commerce
  • moins de 1000 euros pour un petit site vitrine
  • moins de 1500 euros pour une vitrine plus poussée avec administration complète
  • moins de 2500 euros pour une boutique, un site de petites annonces
  • un budget bien plus élevé pour les réalisations totalement personnelles.

Un nom de domaine est généralement facturé à l’année et dépends de son extension. Pour un .com on comptera sans options environ 15 euros par an TTC, vers les 12 euros TTC pour un domaine en .fr avec configuration du domaine, évolution en fonction de vos besoins et optimisation au besoin.

Côté hébergement de votre création de site internet, on distingue l’hébergement mutualisé, partagé avec d’autres clients et le serveur dédié sur lequel vous êtes seul. Dans le premier cas compter 70 à 150 euros en moyenne en fonction des options disponibles (espace disque, …) avec SSL activé et à partir de 500 euros environ pour un petit serveur dédié, 950 euros étant convenable en tarif pour une machine un peu plus évoluée. Ce prix est bien entendu fonction de la machine et de son système et doit être adapté à votre besoin.

La partie la plus chère dans la création d’un site Internet est le référencement. Il faut distinguer 2 étapes. La première consiste à optimiser le site et son contenu pour le référencement ainsi qu’à le déclarer sur moteurs de recherche. La seconde étape, réalisée après la création de site internet se présente généralement sous forme de forfait comprenant des posts sur les réseaux sociaux, des échanges de liens, la mise en place de solutions payantes (AdWords, …).  Privilégier au maximum les établissements effectuant des référencements manuels. Ne pas hésiter à demander des rapports de référencement régulièrement après la création de site internet. Cette petite entreprise dispose d’un expert en référencement et vous propose des audits SEO (référencement naturel) à partir de 50 € HT l’unité.

Auteur de l’article : David Renard

De formation ingénieur en informatique et passionné, David Renard est un chef de projet informatique et développeur sur des solutions logicielles traditionnelles et connectées, ainsi que Webmaster - concepteur de multiples Sites Web et Boutiques en ligne avec leur référencement. Gérant chez 1 Solution il propose de nombreux services.

1 commentaire sur “Créer un site Web : 10 étapes pour réussir son projet

    giai tri sao

    (26 novembre 2018 - 3 h 34 min)

    Everything is very open with a clear description of the challenges.

    It was definitely informative. Your website is useful. Thank you for sharing!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.